• Poésie
     
  • Michel Loetscher a décrit le poète de Sapiens Terminus ainsi : « Pour lui, la poésie est vécue comme un état d’urgence permanent contre ce qui s’abîme, se défait ou ne se fera jamais ». Ce recueil s’impose comme un cri fondamental dans la symphonie confuse de notre temps. C’est une anthologie singulière en sept sphères, que le poète traverse en abandonnant l’ego à la faveur de l’Univers. Les chercheurs de paradis perdus y trouveront un refuge, l’étincelle d’un âge d’or qui scintille encore dans nos cités grises. Mais la poésie de Grégory HUCK est surtout « un travail [...] foncièrement acéré qui questionne, qui milite, qui vocifère », comme le suggère Márcia Marques-Rambourg dans son éclairante préface. Bohémien de l’Est européen, père travailleur, disciple de l’ubiquité, on retrouve Grégory HUCK à l’épreuve de la solitude derrière son chevalet – car le poète est également peintre –, mais aussi dans les foules, sur scène, dans les cabarets. Il publie en 2016 un premier roman remarqué, Apolline en Arcadie, où le sujet est encore la poésie. Nomade astral ou sédentaire, Grégory HUCK a tissé des liens étroits avec les États-Unis et publie, en 2017, le recueil Californian Muse (bilingue anglais-français). Directeur de la présente collection de l’Olifant, ardent défenseur de la poésie, Grégory HUCK se décide enfin à publier le présent recueil, Sapiens Terminus, après plus de vingt ans à consigner prose et vers dans des cahiers...
     
  • Broché : 210 pages
  • ISBN-13 : 979-1094916414
  • Dimensions du produit : 14.81 x 1.22 x 21.01 cm
  • Poids de l'article : 340 g
  • Éditeur : SoBook (18 novembre 2017)
  • ASIN : B077H7BN3R
  • Langue : : Français

Sapiens Terminus

14,00 €Prix
    • Instagram
    • Facebook Social Icône
    • Youtube